Notes on Bryophytes

Published in beloved French zine Futu, these notes examine the specific growth of moss plants as both a memory from the Devonian age and a set of ideas for the future.

Notes on Bryophytes

Published in beloved French zine Futu, these notes examine the specific growth of moss plants as both a memory from the Devonian age and a set of ideas for the future.

Les mousses, depuis leur apparition il y a plus de quatre cents millions d’années, n’ont développé aucune stratégie, aucun organe contre l’inactivité. Indolentes, elles comptent le temps à partir des stimulations coordonnées de leur habitat. Et lorsqu’elles se reproduisent, leurs spores peuvent voyager au gré du vent pendant plus de quarante ans jusqu’à ce qu’elles atterrissent dans un substrat humide et que leur germination commence. La spore (A) développe alors autour d’elle un système de filament ramifié appelé le protonéma (G). Les cellules se spécialisent et forment ensuite des filaments d’ancrage bruns (H) et des filaments verts et droits (G) sur lesquels certaines cellules à leur tour forment des bourgeons à feuilles (I) qui deviendront les pousses de la plante. La croissance archaïque du protonéma, cellule par cellule, alternativement active et inactive, montre une belle forme de plasticité qui s’accomplit dans la construction de l’ensemble.